Guide ultime pour sauvegarder ton site WordPress : Évite ces 6 erreurs fatales

Ah, la sauvegarde de ton site WordPress ! C’est un peu comme faire ton lit le matin 🛏️ : on sait tous qu’on devrait le faire, mais parfois, l’appel de la paresse est plus fort…

Imagine : un clic malheureux et adieu ton blog de recettes secrètes 🥗 ou ta boutique en ligne florissante 🛍️!

Mais ne t’inquiète pas, je suis là pour t’aider à naviguer dans les méandres des erreurs de sauvegarde. Prépare-toi, c’est parti pour une aventure où tu deviendras le héros protecteur de ton site 🦸‍♂️!

Sommaire
[xt design web] sauvegarde site wordpress

Comprendre les bases de la sauvegarde sur WordPress

Alors, c’est quoi une sauvegarde ? Imagine ton site WordPress comme un château de Lego géant 🏰. La sauvegarde, c’est la notice de montage qui te permet de reconstruire ton château pièce par pièce, au cas où ton petit cousin décidait de jouer Godzilla avec.

Il y a deux héros dans notre histoire de sauvegarde :

  • La sauvegarde de la base de données : C’est le cœur ❤️ de ton château, où tous tes trésors (articles, commentaires, paramètres) sont gardés.
  • La sauvegarde des fichiers du site : C’est l’armure 🛡️ de ton château, les thèmes, les plugins, et les images de ton dernier barbecue.

Pour les garder en sécurité, il y a des outils super cool. UpdraftPlus, c’est un peu comme ton garde du corps personnel qui veille sur ton château pendant que tu dors 😴.

Jetpack est un autre allié plus complexe, avec sa cape de super-héros pour protéger et sauvegarder ton royaume numérique 🌐.

Erreur 1 : Ne pas planifier de sauvegardes régulières

Imagine que tu ne prends une photo de ton château Lego que tous les six mois 📸. Si une catastrophe se produit juste avant la prochaine photo, c’est la cata 🌪️!

C’est pareil pour ton site WordPress. Si tu ne fais pas de sauvegardes régulières, tu risques de perdre tes précieuses données😱.

La bonne nouvelle, c’est que des outils comme UpdraftPlus te permettent de programmer des sauvegardes automatiques 🔄. Tu choisis le rythme – tous les jours, toutes les semaines, tous les mois – en fonction de tes besoins.

Comme ça, ton château est toujours à l’abri, même si un dragon débarque sans prévenir 🔥.

Erreur 2 : Ignorer les mises à jour de WordPress, des thèmes et des plugins

Tu sais, ignorer les mises à jour de WordPress, c’est un peu comme ignorer un rhume en espérant qu’il disparaisse de lui-même 🤧.

Spoiler : ça ne marche pas ! Les mises à jour sont cruciales pour la sécurité et la performance de ton site.

Tuto : Comment mettre à jour WordPress, les thèmes et les plugins

Connecte-toi à ton tableau de bord WordPress.

  1. Va dans  ton Tableau de bord > Mises à jour. Tu verras ici si des mises à jour sont disponibles.
  2. Mets à jour WordPress si nécessaire en cliquant sur « Mettre à jour maintenant ».
  3. Vérifie les mises à jour des thèmes et plugins. Sélectionne ceux que tu veux mettre à jour et clique sur « Mettre à jour les thèmes » ou « Mettre à jour les plugins ».
  4. Fais une sauvegarde (backup) après les mises à jour pour éviter toute mauvaise surprise 🎉.

Mon conseil : Avant chaque mise à jour, fait une sauvegarde intermédiaire, vérifie que tout fonctionne correctement. Si c’est le cas super, passe à la mise à jour suivante !

Besoin d'une assistance WordPress ?

Erreur 3 : Ne pas vérifier la fiabilité de tes sauvegardes WordPress

Faire des sauvegardes, c’est bien. S’assurer qu’elles fonctionnent, c’est mieux !

C’est comme attacher ta ceinture de sécurité en voiture 🚗 : ça ne sert à rien si elle ne fonctionne pas en cas d’accident.

Conseils : Vérifie la fiabilité de tes sauvegardes

  • Utilise un plugin de sauvegarde comme UpdraftPlus pour créer une sauvegarde.
  • Restaure ta sauvegarde sur un site de test. C’est comme un terrain de jeu sécurisé où tu peux tout casser sans risque.
  • Vérifie que tout fonctionne bien sur ton site de test. Regarde si les articles, les pages, et les paramètres sont intacts.
  • Corrige les problèmes si nécessaire. Si quelque chose ne marche pas, c’est l’heure de jouer au détective 🕵️‍♂️.

Erreur 4 : Stocker toutes tes sauvegardes au même endroit

Mettre tous tes œufs dans le même panier ? Mauvaise idée, surtout quand il s’agit de sauvegardes. Diversifie les lieux de stockage, c’est t’assurer qu’en cas de problème, tu as toujours un plan B 🔄.

Conseil : Diversifie le stockage de tes sauvegardes WordPress

  • · Choisis plusieurs solutions de stockage comme ton ordinateur, un disque dur externe, ou des services cloud comme Google Drive ou Dropbox.
  • · Configure ton plugin de sauvegarde pour envoyer tes sauvegardes vers ces emplacements. UpdraftPlus, par exemple, permet de sauvegarder directement sur plusieurs services cloud.
  • · Vérifie régulièrement que tes sauvegardes sont bien stockées dans ces différents emplacements. Une petite visite de routine régulière pour t’assurer que tout est en ordre 🌟.
[xt design web] bakup wordpress

Erreur 5 : Oublier de sécuriser tes sauvegardes WP

Imagine que tes sauvegardes sont des trésors. Les laisser sans protection, c’est comme inviter les pirates à une fête sur ton île au trésor 🏝️.

Sécuriser tes sauvegardes, c’est essentiel pour garder tes données en sûreté.

Conseil : Sécurise tes sauvegardes

  • Utilise des mots de passe forts pour tes comptes de stockage en ligne. Oublie les « 1234 » ou « password » et pense plutôt à des combinaisons complexes 🧩.
  • Active l’authentification à deux facteurs pour tes comptes cloud. Cela ajoute une couche supplémentaire de sécurité.
  • Chiffre tes sauvegardes si possible. Certains plugins de sauvegarde offrent cette option, transformant tes données en un mystère indéchiffrable sans la clé 🔐.
  • Vérifie les paramètres de confidentialité de tes solutions de stockage pour t’assurer que tes sauvegardes ne sont pas accessibles publiquement.

Erreur 6 : Ne pas tenir compte de tes fichiers .htaccess et wp-config.php

Ces fichiers sont les gardiens secrets de ton site WordPress. Les négliger dans tes sauvegardes, c’est comme partir en vacances en laissant les fenêtres grandes ouvertes 🏠.

Conseil : Inclut les fichiers .htaccess et wp-config.php dans tes sauvegardes

  • Localise les fichiers .htaccess et wp-config.php dans ton répertoire WordPress. Ils se trouvent généralement à la racine de ton installation.
  • Utilise un client FTP comme FileZilla pour accéder à ton serveur et télécharger ces fichiers.
  • Crée une sauvegarde manuelle de ces fichiers en les copiant dans un dossier sûr sur ton ordinateur ou dans le cloud ☁️.
  • Vérifie que ton plugin de sauvegarde inclut ces fichiers. Certains plugins les incluent automatiquement, mais il est toujours bon de vérifier.

En conclusion

Et voilà ! En évitant ces erreurs courantes, tu deviens le véritable chevalier de ton site WordPress 🛡️. La sauvegarde n’est pas un monstre à craindre mais une aventure où chaque étape renforce les défenses de ton royaume numérique. N’oublie pas, un site bien sauvegardé est un site serein.

Alors, à toi de jouer, que la force de la sauvegarde soit avec toi 🌟  et si tu as besoin d’aide, contacte-moi directement.

à propos de l'auteur

Partagez-moi

Vous avez trouvé cet article intéressant, partagez-le sur vos réseaux !

Poursuivre votre lecture

Aller au contenu principal